Christian Laine et Alain Langlacé, invités du Grand sur à Sud Radio

 

Invités du Grand Soir à Sud Radio, Christian Laine, Président de l’INFA et Alain Langlacé, Directeur Général de l’INFA, ont pu abordé le thème de la réforme professionnelle, à l’antenne. 

Invitation à l'antenne

Ce mardi 13 février 2018 de 19h à 20h, Christian Laine, ainsi que Alain Langlacé ont été les grands invités de Sud Radio. En direct, ils ont échangé sur l’apprentissage et les propositions de la Ministre du Travail. Dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, ce fut l’occasion d’énoncer les différents enjeux de cette nouvelle loi.
Cette réforme aurait pour but de rendre la formation professionnelle plus effective. En effet, appelée “Avenir professionnel”, cet arrêté possède 7 enjeux qui devraient améliorer la situation actuelle de la formation professionnelle. 


Tout sur la nouvelle réforme

Selon le site https://travail-emploi.gouv.fr/, les points suivants constituent la réforme.

Tout d’abord, le nouveau fonctionnement de la formation professionnelle répond complètement aux enjeux actuels, économiquement parlant. Elle couvre également l’évolution des métiers et des compétences. Le but étant de développer le désir des employés à accéder à la formation et, par la suite, de “fournir aux entreprises un outil au service de leur performance.” 

De plus, les employés n’ont plus “l’obligation” de financer eux-mêmes leur plan de formation. Il en est désormais de la responsabilité de l’entreprise de contribuer à cet effet. Cela constitue l’accès au Compte personnel de formation (CPF), mais également à la professionnalisation et au CIF. Avec cette contribution, chaque employeur peut réfléchir aux plans de formation qu’il pense adapter aux besoins de son entreprise. Dans ce cadre, salarié et employeur doivent convenir d’un entretien tous les 2 ans afin d’aborder les différentes perspectives d’évolution du dit-salarié.
Ainsi, chaque salarié devient décisionnaire de l’évolution de ses compétences, non sans l’aide de son employeur. Il est également envisageable, pour le salarié, de se faire suivre par un opérateur du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP). Suite à cela, le dialogue sera renforcé sur le lieu de travail et l’obligation d’information du comité d’entreprise également. 
 Enfin, toutes les entreprises étant concernées, il était important, encore plus pour nous, centre de formation de se tenir informé. Ce fut un sujet très intéressant à aborder et qui a permis la mise au clair des différents points d’ombre. 
 
Pour écouter le podcast, c'est > ici.
Et pour plus d’informations à ce sujet, cliquez > ici.
 


Ensemble, construisons un progrès social durable, une société plus solidaire.

L’INFA est la première Fondation reconnue d'utilité publique entièrement dédiée à la formation professionnelle.