Entrevue avec Naoëlle D'Hainaut

 

Aujourd’hui gagnante de Top Chef, Naoëlle d’HAINAUT, ancienne étudiante de la Fondation INFA Gouvieux revient sur son parcours ; ces année décisives l’ont permis d’acquérir “les bases” et l’ont guidées vers ce qu’elle est désormais : chef d’un restaurant gastronomique L’Or Q’idée.

À 14 ans, Naoëlle d’Hainaut avait deux voeux. Le premier, devenir décoratrice d’ameublement. Le second, se lancer dans le milieu de la cuisine. Pour des raisons personnelles, elle choisit de rentrer dans l’univers gastronomique. Concédant que l’école traditionnelle n’était pas faite pour elle, on sent que le besoin de vivre une passion dans le cadre de son travail deviendra une évidence. C’est ainsi qu’elle intègre le Certificat d’Aptitudes Professionnelles (CAP) Cuisine de l’INFA Gouvieux mais ne s’arrête pas là, puisque deux ans plus tard, elle obtient son Bac Pro Cuisine. Elle nous livre alors ses souvenirs, sans langue de bois.


L’Infa, un souvenir impérissable 

« C’est l’une des plus belles écoles que j’ai pu faire. Ces années passées au sein de la Fondation INFA m’ont permis d’avoir les « bases » de la cuisine. Les professeurs étaient vraiment dans le partage, dans l’échange. »

« A l’époque, il y avait Cyril Lignac qui avait une émission TV.  Il montrait l’envers du décor d’une cuisine gastronomique et c’est ça qui me plaisait le plus. Il y avait du dressage et de la déco et que je pouvais y trouver du plaisir. »


Le Certificat d’Aptitudes Professionnelles (CAP) : entre théorie et pratique   

« Quand j’ai obtenu mes diplômes, ce qui a été bénéfique, c’est d’avoir une expérience de terrain. L’alternance c’est ce qu’il y a de plus enrichissant, je trouve, on sait de quoi on parle. J’ai appris toutes les bases. L’enseignement général et pratique ont été déterminants. On rentre dans le vif du sujet. La pratique est essentielle. Je conseille la Fondation INFA pour toutes ces raisons. »


Il a fallu se faire un nom en tant que Femme

« Le plus difficile a été en province. Quand j’ai fait mes armes sur Paris la mentalité était particulière mais ce qui comptait, c’était la crédibilité que l’on avait dans son travail et rien d’autre. J’aime cette ambiance masculine sinon je travaillerai dans la coiffure (rires) »

 

Top Chef, une expérience inédite 

La gagnante de Top Chef saison 4 nous livre son expérience unique.

« Cette émission a été un parcours de ma vie, mais ce n’est pas ce que je retiens le plus, j’ai travaillé dans l’ombre d’un chef pendant 10 ans. J’ai été reconnue grâce à cette émission. Je n’ai jamais autant créer en si peu peu de temps » souligne-t-elle. « La force de cette expérience reste la diversité des candidats. J’ai rencontré 15 candidats avec une identité culinaire différente de la mienne, ce qui m’a permis de voyager en peu de temps. »

 

L’Or Q’idée, un restaurant gastronomique qui lui ressemble

Quand on rentre dans ce restaurant situé sur les hauteurs de Pontoise, non loin de la gare, on découvre une simplicité évidente, une ambiance épurée, tant dans la décoration d’intérieur que dans les plats. Les clients ont le sourire. « Je suis toujours sur le terrain avec mes salariés. Maintenant, c’est aussi du management ! On gère nos comptes, on monte une entreprise, on donne tout son coeur pour satisfaire nos clients et c’est très gratifiant ! On a un beau métier ! » indique Naoëlle.


Pour découvrir l’intégralité du témoignage de Naoëlle, rendez-vous sur notre chaîne Youtube : https://youtu.be/XuBZuPEWbbc

Vous aussi, comme Naoëlle, débutez votre parcours au sein de la Fondation INFA : https://www.infa-formation.com/
 


Ensemble, construisons un progrès social durable, une société plus solidaire.

L’INFA est la première Fondation reconnue d'utilité publique entièrement dédiée à la formation professionnelle.