Voir les formations

Changer d'emploi, développer de nouvelles compétences, optimiser son poste de travail, anticiper les évolutions de son métier, se préparer aux métiers de demain... autant de raisons de se former au fil de son parcours professionnel.

La Fondation INFA propose une offre variée de formations via plusieurs types de dispositifs.

Le Congé Individuel de Formation (CIF) :
Le CIF permet à tous salariés de suivre au cours de leur vieprofessionnelle à son initiative et à titre individuel, la formation de son choix. Tout salarié peut accéder à un congé individuel de formation, d'une durée maximale d'1 an.
Une certaine ancienneté est nécessaire :
- vous êtes en CDI : avoir exercé une activité salariée durant 24 mois, dont 12 dans l'entreprise qui vous emploie au moment de votre demande.
- vous êtes en CDD : avoir travaillé pendant 24 mois, au cours des 5 dernières années, dont au moins 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.
- vous êtes intérimaire : avoir travaillé 1600 heures dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans l'entreprise de travail temporaire (ETT) qui signe l'autorisation d'absence.

Le Compte Personnel de Formation (CPF) :
Le compte personnel de formation est une nouvelle modalité d’accès à la formation créée par la loi sur la formation professionnelle, l’emploi et  la démocratie sociale. Les heures non consommées au titre du DIF pourront être mobilisées pendant 5 ans dans le cadre du CPF.
La mission du CPF est d’accroître le niveau de qualification de toute personne et de sécuriser le parcours professionnel. Il concerne toutes les personnes engagées dans la vie active, indépendamment du statut : salariés du privé, personnes sans emploi inscrites ou non à Pôle emploi, jeunes sortis du système scolaire obligatoire en recherche d’emploi. Dès l'âge de 15 ans, un CPF peut être ouvert par dérogation pour le jeune qui a signé un contrat d'apprentissage.


Mise en oeuvre : le compte personnel de formation est alimenté en heures de formation chaque année et, le cas échéant, par des abondements complémentaires, selon des modalités précises. Le compte permet de capitaliser des heures de formation à raison de 24 heures par an jusqu’à 120 heures, puis de 12 heures jusqu’à la limite de 150 heures au total. Pour un temps partiel, les heures sont calculées à due proportion du temps de travail effectué. Le compte peut également être abondé par un accord d’entreprise, un accord de branche ou un accord conclu par les organisations syndicales de salariés et d’employeurs signataires de l’accord constitutif d’un organisme collecteur paritaire agréé (OPCA) interprofessionnel. Dans les entreprises de 50 salariés et plus, un abondement supplémentaire de 100 heures est accordé au salarié qui n’a pas eu les entretiens professionnels auxquels il a droit et s’il n’a pas bénéficié d’au moins deux des trois actions suivantes : une formation, une progression salariale ou professionnelle, l’obtention d’éléments de qualification/certification par la formation ou la validation des acquis de l’expérience (VAE). Pour en savoir plus, télécharger le dépliant INFA sur le Compte personnel de formation.

Les périodes de professionnalisation :
Créé par la loi du 4 mai 2004, ce dispositif a pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements pratiques et théoriques, le maintien dans l'emploi des salariés en CDI. En effet, il doit permettre d'acquérir des qualifications correspondant aux besoins prévisibles à court ou moyen terme et étant reconnues par les accords de branche.

Les périodes de professionnalisation s'adressent aux salariés présents dans l'entreprise et titulaires d'un CDI et qui remplissent les conditions suivantes :
- les salariés dont la qualification est insuffisante au regard de l'évolution des technologies et de l'organisation du travail ;
- les salariés qui comptent 20 ans d'activité professionnelle ou âgés d'au moins 45 ans et disposant d'une ancienneté minimum d'1 an dans la dernière entreprise qui les emploie ;
- les salariés qui envisagent la création ou la reprised'une entreprise ;
- les femmes qui reprennent une activité professionnelle après un congé de maternité ou aux hommes et aux femmes après un congé parental ;
- les bénéficiaires de l'obligation d'emploi prévue àl'article L. 5212-13 du code du travail, notamment les travailleurs handicapés.

Le plan de formation de l'entreprise : 
Le plan de formation rassemble l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise. Il peut également prévoir des actions de bilans de compétences et de validation des acquis de l’expérience et proposer des formations qui participent à la lutte contre l’illettrisme.
L’élaboration du plan de formation est assurée sous la responsabilité pleine et entière de l’employeur, après consultation des représentants du personnel.
En tant que salarié, vous pouvez accéder à une formation inscrite au plan de formation de l'entreprise en accord avec votre employeur, qui peut-être lui-même, vous demander de suivre une formation.
Votre formation sera, dans ce cas, prise en charge par votre employeur dans le cadre de la contribution obligatoire de l'entreprise au plan de formation et vous serez rémunéré pendant votre formation, gardant votre statut de salarié de l'entreprise.

Témoignages

Vous avez suivi une formation professionnelle à l'INFA,  votre témoignage nous intéresse . Si vous souhaitez voir votre expérience publiée sur notre site, contactez nous !
info@infa-formation.com 

Tous les témoignages

Les partenaires

L'INFA travaille depuis toujours avec un vaste réseau : entreprises, associations, institutions, organismes de formation, ils partagent avec l'Institut les mêmes valeurs. Ils sont nos partenaires.

Découvrez les >>

Notre engagement qualité

afaq 9001L’INFA depuis sa création s’est toujours engagé à fournir des prestations de qualité au bénéfice de ses stagiaires. Cet engagement est aujourd'hui certifié par le label ISO 9001.

Lire la suite >>