Gaëlle de GAUDEMONT est une dynamique et souriante Tapissière en sièges de 44 ans, qui nous parle avec enthousiasme de son parcours. En formation « CAP Tapisserie » de juin à décembre 2013, à l’INFA Crear à Tremblay-en-France, elle nous fait part aujourd’hui de sa réussite. Focus sur une artisane passionnée et zélée !

Photo Gaelle de GaudemontPhoto fournie et autorisée par G. de Gaudemont

« C’est un rêve de petite fille. Il est arrivé un moment où je voulais vivre de mes mains et être mon propre employeur ».
Déterminée, Gaëlle sait ce qu’elle veut : ancienne Directrice de clientèle dans une agence de communication où elle a travaillé pendant plus de 15 ans, autodidacte à l’origine, elle a obtenu une Licence de lettres à l’Université Paris-Sorbonne.

Avant d’intégrer l’INFA Créar, elle avait effectué 2 ans de formation dans un établissement public d’enseignement des arts appliqués et des métiers d’art à Paris, en ébénisterie/restauration de mobilier. « Les choses que j’ai apprises dans cette école m’ont orientée vers l’univers de la tapisserie, chose que je n’avais pas envisagé au départ ». nous dit-elle, avant de poursuivre « J’ai connu l’INFA grâce à une amie de ma belle-sœur qui y avait fait une formation de Tapisserie en 2010. J’ai d’ailleurs appris, qu’à l’INFA on pouvait faire 12 fauteuils (contre 6 dans l’autre école), et je voulais vraiment faire une formation qui me permette d’emmagasiner un maximum d’informations. »
Le choix de Gaëlle est pris. Ambitieuse et studieuse, elle se concentre sur les mois de formation à l’INFA. Elle apprend le métier et se nourrit des pratiques en atelier « C’est une formation assez exceptionnelle. Nous sommes beaucoup plus dans la pratique que dans la théorie. On travaille directement sur des pièces de clients, des commandes. C’est tout de suite très intéressant. C’est une formation où on travaille vraiment sur le métier de tapissier traditionnel, et cela est très intéressant. » précise-t-elle.

Depuis cette formation, Gaëlle a créé son propre atelier qu’elle a baptisé « L’Atelier de la Marquise », qui a démarré « très fort » et « très vite » comme elle dit. Les commandes s’enchaînent ; son site voit le jour ; son nom est déposé « J’ai attaqué ! J’ai trouvé mon atelier par des petites annonces de co-working. Il est situé à Ivry-sur-Seine (94). Je partage les locaux avec 6 ébénisteries. » raconte-elle.

Cette artisane dévouée adore son métier et le connaît bien : « Vivre de ses mains est la plus belle chose. Les qualités essentielles pour ce métier sont : la rapidité, la précision et le perfectionnisme. Pour percer dans ce travail, il faut avoir un sens de l’esthétisme, le sens de la communication et le goût du travail. » Des qualités que Gaëlle possède indéniablement. « Ce qu’il y a d’extraordinaire dans ce métier c’est que nous rentrons dans l’intimité des personnes et nous sommes dans l’affectivité. Les personnes nous font confiance en nous confiant un meuble. C’est un vrai plaisir de redonner vie à un vieux meuble et par la même occasion, de donner la joie aux clients. ».
Communicante et professionnelle, cette artiste qui gère tous les domaines concernant son atelier, considère chaque rencontre et conversation comme des opportunités pour parler de son métier « Je suis à mon propre compte. J’ai beaucoup de travail, car je m’occupe également du développement et de la communication (bagage hérité de mon ancien métier). Je suis passionnée par mon métier. Dès que je commence à parler de mon métier autour de moi, on me confie du travail. J’aime le ‘beau’ et les choses parfaitement finies. Ce que je laisse chez le client est ma carte de visite. » Ayant pour seule vitrine son site Internet qui expose d’une belle façon sur son métier et les différentes étapes de ses réalisations, le « business » de Gaëlle se fait exclusivement par le ‘bouche à oreille’.
 
« Je pense que j’ai une chance extraordinaire. Je connais toutes les ficelles du développement et de la communication. Ma vie professionnelle antérieure m’a servie, mais je dois préciser que cette reconversion a nécessité des sacrifices. » nous confie-t-elle très lucide.
« A l’avenir, j’aimerais que mon atelier soit incontournable pour les décorateurs intérieurs, les hôtels de luxe…J’aimerais davantage me positionner dans le BtoB que dans le BtoC, et pourquoi pas, collaborer avec un corps de métier différent (décorateur, designer ou créateur). » conclut Gaëlle.

Nous lui souhaitons beaucoup de succès et de réussite dans ce métier d’artisan qu’elle définit comme « le plus beau métier » !

Retrouvez Gaëlle sur son blog : http://atelierdelamarquise.blogspot.fr/

Atelier de la marquise

Témoignages

Vous avez suivi une formation professionnelle à l'INFA,  votre témoignage nous intéresse . Si vous souhaitez voir votre expérience publiée sur notre site, contactez nous !
info@infa-formation.com 

Tous les témoignages

Les partenaires

L'INFA travaille depuis toujours avec un vaste réseau : entreprises, associations, institutions, organismes de formation, ils partagent avec l'Institut les mêmes valeurs. Ils sont nos partenaires.

Découvrez les >>

Notre engagement qualité

afaq 9001L’INFA depuis sa création s’est toujours engagé à fournir des prestations de qualité au bénéfice de ses stagiaires. Cet engagement est aujourd'hui certifié par le label ISO 9001.

Lire la suite >>